Nord-Kivu: Cadre de Concertation sur les violations des droits humains et de l’enfant

Partagez

Cadre de Concertation sur les violations des droits humains et de l’enfant entre le CODIC Nord Kivu et ses OSC Membres en période de la crise Sanitaire du COVID.19

Organisations impliquées: Les OSC Membres du CODIC de la ville de Goma, Masisi et Rusturu

Ces activités étaient essentiellement consacrées sur trois  étapes suivantes :

  1. Identifier des violations de droits humains et droits de l’enfant ;
  2. Recommandation et résolutions ;
  3. Rédaction des notes de plaidoyers.
  4. Identification des violations des droits humains et de l’enfant.

Identifier des violations de droits humains et droits de l’enfant

Au cours de cette rencontre, plusieurs cas de violation des droits humains et de l’enfant ont été identifiés. Il s’agit de :

  • En date du 11 mai 2020 à NYANZALE, un policier avait tapé sur un jeune garçon en voulant lui ravir un foulard qu’il portait comme casque. La victime a été internée au sein de Centre de Santé NYANZALE où il rendu l’âme après 4 jours d’hospitalisation ;
  • Dans la chefferie de Bwito, groupement de Tongo, village Murimbi, Butare, Kagando, il nous a été signalé que les militants ont imposé illégalement une taxe de 200 à 500 FC ainsi que une quantité de colis à tous les passagers qui empreintes ces artères ;
  • En date du 17 au 19 avril 2020, un jeune garçon au nom de TUMANI a été arrêté arbitrairement par les policier de Butare sous prétexte qu’il n’était pas muni de ses pièces d’identité (carte électeur). Sa libération était conditionnée par le paiement de 35$US ;
  • Du 17 au 20 mai 2020 : installation des militaires CRGL et FARDC dans l’Ecole Primaire  MARANGARA dans le regroupement de Tongo en violation des droits des enfants ;
  • A Bwito et Bwisha, on observe plusieurs cas d’exploitations économiques des enfants par les commerçants et les éleveurs en leur imposant d’héberger ou de nourrir les vaches pendant la période de COVID.19 ;
  • En date du 14 mai 2020, dans l’axe KARENGERA vers Tongo, 3 personnes dont un motard, son client civile et un militaire de la FADRC ont été assassinés par les présumés FDLR ;
  • Dans le regroupement de KISIGARI, localité de BIRUMA, un militaire a fait une incursion dans un domicile la nuit du dimanche 16 mai 2020 en volant les biens précieux, une importante somme d’argent et tuant par balle le propriétaire de la maison ;
  • Les Colonel FDLR GASIGA et DANI continuent à commettre les exactions dans la localité de KATWIGURU et BUSESA dans le regroupement de Binza. Ils soumettent la population aux travaux forcés, aux taxes illégales,…  

Notons que pendant cette période de la pandémie, les agents de l’ordre et de service de sécurité ne cessent de violer les droits humains et de l’enfant au sein de la population de notre province.  

Les recommandations et les résolutions 

les résolutions et les recommandations ont été formulées par les participants à l’intention des représentants des quartiers, communes, des territoires  de la manière suivante :

Poursuite des concertations dans les autres quartiers, communes et territoires de la province du Nord Kivu ;

Rédaction d’une note de plaidoirie pour la déposer dans les prochains jours auprès du gouvernement provincial du nord Kivu ;

Apres les différentes concertations sur les violations des droits humains et de l’enfant, les résolutions prises par la population seront compilées dans le but de mener les plaidoyers à tous les niveaux (local, provincial, national et international).

Rédaction des notes de plaidoyers 

La rédaction des notes plaidoyers sur les cas de violation de droits humains et de l’enfant suit son cours normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *