Le CODIC en partenariat avec C.E (Congo Espoir) ont organisé à l’occasion de la journée mondiale de l’eau une Tribune d’ Expression libre populaire

Le CODIC /VPK en partenariat avec C.E. (Congo Espoir), organisation membre du CODIC ont organisé à l’occasion de la journée mondiale de l’eau une activité de T.E.l.P. (Tribune d’ Expression libre populaire)

Plaidoyer dans les 8 quartiers cibles de la commune de Selembao où l’eau est une denrée rare, le problème d’approvisionnement et de l’accès à l’eau se posent avec acuité.

Les habitants de ces quartiers surtout les mamans et jeunes enfants sont astreints à la corvée quotidienne d’aller puiser l’eau très tôt le matin soit dans les puits d’eau qui se trouvent souvent à plusieurs kilomètres de leur d’ habitation mettant en danger leur vie et intégrité physique par le phénomène kuluna ( banditisme urbain) ,et autres violences sexuelles (viols ) basées sur le genre .
C’est pourquoi en ce mois des droits de la femme où on prône l’égalité pour le développement durable, les deux OSC ont sensibilisé à travers une T.E.L.P. dans les différents 8 quartiers pour permettre à la population de s’ exprimer librement sur la problématique de l’eau et les conscientiser sur l’ article 48 de la constitution qui fait de l’ accès à l’eau un droit pour les populations et un devoir ou une obligation pour l’ Etat congolais étant donné que tous les congolais sont égaux devant la loi ! Alors les populations des quartiers de Selembao souffrent de cette pénurie d’eau depuis de longues années et doivent mettre leur vie en danger pour s’approvisionner en eau ?

Nous avons visité des puits d’eau où l’eau est inconsommable et met le DAS de cette population en danger(ART47) par ce manque d’ humanisme de la part des autorités dans un état de droit. Pourtant des solutions simples, appropriées et peu couteuses s’offrent à nous : telles que les forages qui soulageraient en tant soit peu le calvaire de ces populations car l’eau potable, c’est la vie !

Nombreux de projets de forage croupissent dans les tiroirs des ministères tutelles tant provincial que national, cas du projet de l’ONG C.E. (Forage d’eau) qui est en attente depuis 2 ans. On ne sait pourquoi et c’est dans le but d’interpeller l’autorité publique sur ces dossiers que le CODIC/VPK a appuyé l’ONGD C.E. de Selembao pour faire un plaidoyer auprès des autorités compétentes.
Suite aux concertations avec les habitants, ONGD, Chefs de quartier de ces entités de Selembao, un cahier des charges a été conçu avec les recommandations de la base et devra être déposé auprès des autorités compétentes (provinciales-nationales et de la REGIDESO) . Le CODIC avec C.E. s’engagent faire booster les projets de forage des Ongds locales et de plaider pour ces populations pauvres des Périphériques de Kinshasa.

Si une suite acceptable ne leur a pas donné suite à cette notre de plaidoyer, les habitants de ces quartiers s’engagent à revendiquer leur droit par d’autres moyens beaucoup pacifiques jusqu’ à l’obtention de leurs revendications.
Le DAS est un droit (art.47), l’accès à l’eau un devoir d’Etat (art .48)
Donnez –nous de l’eau dans les huit Quartiers de Selembao.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.