Le consortium M3M, ses partenaires CODIC et EDS et KIYO et ses partenaires locaux à Goma

Du 23 au 25 janvier de l’ année 2018 à Goma , le consortium Médecine pour Tiers Monde en sigle M3M, KIYO et leurs partenaires locaux, Le Collectif de Développement Intégré au Congo en sigle CODIC, l’ Etoile du Sud en sigle partenaires du M3M et ADD,AVREO et OCET partenaires de Kiyo ont eu des réunions de conciliation des vues sur le cadre logique et des activités communes à exécuter sur terrain dans les provinces du Nord-Kivu et Sud-Kivu notamment : les enquêtes sociales, le plaidoyer, la vulgarisation de la convention des Nations unies relative aux droit de l’ enfants et la loi N° 09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’ enfant.

Le M3M et ses partenaires CODIC et EDS militent pour le droit à la santé (DAS) et les déterminants sociaux de la santé qui est une médecine sociale basée sur la prévention, l’égalité entre le genre, la lutte contre les injustices sociales et la discrimination entre les citoyens. Ils prônent également l’accès aux soins de santé primaire pour tous et de qualité, la revendication de ses droits par la population envers l’Etat qui est le père de tous. C’est ainsi que le CODIC et l’EDS deux ONGs de droit congolais sensibilisent et mobilisent la population pour les travaux d’intérêt commun par la participation communautaire, l’auto prise en charge, la synergie, l’empowerment populaire individuel et collectif. Elles contribuent à façonner la conscience des citoyens par des activités mobilisatrices d’assainissements à travers les différentes provinces du pays. Le CODIC et ses membres participent aux structures de la démocratie participatives à la base pour la bonne gouvernance de leurs entités administratives. Bref, le CODIC et ses membres participent au gouvernement de proximité dans leurs milieux respectifs au niveau local.

Par contre Kiyo et ses partenaires (ADD, AVREO, OCET) s’occupent des services curatifs des enfants en difficultés appelés communément enfants de la rue (chègués) et des enfants en conflit avec la loi. Les trois partenaires de KIYO militent pour l’épanouissement de la personnalité de l’enfant, inculqué à l’enfant le respect de ses droits, des parents, de son identité, des valeurs républicaines et la défense de ses droits dans le strict respect de la loi et la réinsertion des enfants en difficultés. Préparer l’enfant à assumer ses responsabilités pour son devenir avec un esprit compréhensif, de paix, de tolérance et d’égalité de sexe. Ainsi, l’enfant bénéficie de certaines mesures spéciales de protections, de traitement et d’encadrement en rapport avec son état de vulnérabilité et il a droit à la santé, à l’éducation, à la nutrition, à l’information, à l’hygiène, à la prévention, à la croissance saine. Les partenaires de KIYO participent à la défense, au respect et promotion des droits des enfants en RD Congo.

Les points communs entre le M3M, KIYO et leurs partenaires locaux est l’approche du droit que chacun développent de sa manière selon son groupe cible et spécificité. Néanmoins, il existe des similitudes dans la manière de faire, on ne parlera pas de l’éducation de l’enfant sans santé, sans alimentation, sans environnement salubre, sans promotion de l’enfant et de son épanouissement qui sont de déterminants sociaux de la santé socles et piliers du droit à la santé.

Gaston KAYENGA

Please follow and like us: